La FAA relâche la pression et autorise 10 projets innovants

delivery-shot banner

Flirtey prévoit de livrer des défibrillateur en urgence.

Flirtey prévoit de livrer des défibrillateur en urgence.

La FAA, l’agence américaine de l’aviation civile, a récemment donné son autorisation pour le lancement de 10 projets destinés à l’avancement de l’utilisation des UAV aux États-Unis. Suite à la réception de plus de 150 applications pour ce projet lancé en octobre 2017, 10 de ces propositions ont reçu le feu vert pour opérer avec plus de liberté que ce qu’il est actuellement possible de le faire avec la réglementation actuelle.

En effet, depuis plusieurs années, la FAA a maintenu une approche plutôt restrictive face à l’utilisation des UAV dans l’espace aérien américain. Les vols hors de la portée visuelle et les vols de nuit étant interdits à la majorité des opérateurs, ces derniers doivent demander des autorisations spéciales s’ils veulent effectuer une opération en dehors du cadre réglementaire. Ces opérations sont alors analysées au cas par cas et, en raison du grand nombre de demandes, il peut se passer plusieurs mois avant que l’opérateur reçoive une réponse.

Le but de ce nouveau projet est d’étudier comment il est possible d’accorder plus de libertés aux opérateurs sans pour autant abandonner le contrôle gouvernemental qui a fait du ciel américain un des plus sécuritaires au monde. C’est pourquoi la FAA demandait aux entreprises désirant déposer une idée de projet de le faire en association avec un palier de gouvernement local. Ce faisant, l’agence américaine pourra étudier comment elle pourra, dans le futur, donner plus de pouvoir aux gouvernements locaux afin d’étendre ce relâchement sur les restrictions à tous les opérateurs.

Plusieurs des projets proposés ont pour but la livraison médicale. Entre autres, le projet de la compagnie Flirtey, en collaboration avec FedEx et la ville de Reno au Nevada, consiste en la livraison par drone de défibrillateurs lors des appels passés au 911 concernant des problèmes cardiaques. En livrant par la voie des airs ces défibrillateurs faciles à utiliser en attendant l’arrivée des premiers répondants, la compagnie pense pouvoir sauver environ une vie toutes les deux semaines dans la ville de Reno. Aussi, la compagnie américaine Zipline, qui offre actuellement un service de livraison de sang très efficace au Rwanda, a reçu son autorisation pour tester ses services afin de connecter sept hôpitaux dans les régions plus rurales de Reno.

Des projets de surveillance des frontières, de gestion des troupeaux de bétails et de contrôle des moustiques ont aussi été autorisés dans d’autres régions des États-Unis. En autorisant ce genre de projets de nature plus bienfaisante que commerciale, la FAA espère que la population en général acceptera plus facilement de voir un plus grand nombre d’UAV dans le ciel américain.

Si tous ces projets se déroulent sans encombre, la FAA pourra utiliser les données collectées pour assouplir le cadre réglementaire. Ainsi, tous les opérateurs de drones américains pourront jouir de plus de libertés et étendre leur offre de service.

Sources: Wired, ZDNet