Un drone léger s’écrase sur son bureau en passant à travers sa fenêtre


Cette semaine, le coureur automobile sud-africain David Perel a eu la mauvaise surprise de voir un drone léger de type DJI Phantom s’écraser devant lui après avoir fracassé la fenêtre de son bureau qui se trouve au 5e étage de son édifice.

Dans la vidéo, on peut clairement s’apercevoir que l’opérateur perd le contrôle de son appareil avant que ce dernier percute la fenêtre à grande vitesse.

Heureusement, personne n’a été blessé suite à cet accident. La SACAA, l’autorité de l’aviation civile sud-africaine, aurait lancé une enquête sur l’événement.

Cette vidéo démontre que la force d’impact développée par un drone léger, mais volant à haute vitesse, peut être très impressionnante. Cela renforce l’argument selon lequel les UAV ne devraient pas être classifiés que par leur poids, mais aussi par leurs performances et l’énergie cinétique développée lors d’une collision.

Selon les lois de l’Afrique-du-Sud, ce vol n’aurait jamais dû avoir lieu puisqu’il se déroulait à moins de 50 mètres de personnes et de bâtiments. Ce genre d’incidents donnent mauvaise presse au milieu des aéronefs sans pilote et forcent les autorités gouvernementales de chaque pays à resserrer leurs règles, ajoutant ainsi d’avantage de contraintes aux opérateurs soucieux de la sécurité et du respect des lois.

Source: http://www.suasnews.com/2016/04/drone-crashes-cape-town-5th-floor-window/

ABC News